À propos

canada, banff, alberta

La parole énergétique​

La parole, selon le philosophe et épistémologue français Georges Gusdorf (1912-2000), « désigne la réalité humaine telle qu’elle se fait jour dans l’expression. Non plus fonction psychologique, ni réalité sociale, mais affirmation de la personne, d’ordre moral et métaphysique. » (La parole, 1952)

L’énergie (du grec energia, qui veut dire « force en action ») est, selon le dictionnaire Larousse, une « grandeur caractérisant un système physique (…) et exprimant sa capacité à modifier l’état d’autres systèmes avec lesquels il entre en interaction. » Historiquement, sa maîtrise et son utilisation croissante par l’être humain lui a permis d’améliorer substantiellement son niveau de vie et son confort matériel. L’unité de mesure de l’énergie peut être le joule (J) ou encore le kilowattheure (kWh) selon le contexte.

La parole énergétique est un projet né de la volonté non seulement de rendre intelligibles les enjeux énergétiques canadiens, mais également de montrer les liens entre les raisons sociologiques et l’action ainsi que la morale et le concret. Elle conçoit la réalité énergétique comme une harmonie composée de multiples partitions se jouant à différents registres : matériel, sociologique et moral, pour ne nommer que ceux-là.

La parole énergétique s’adresse à un public francophone de partout au monde, curieux et soucieux de comprendre les tenants et aboutissants du secteur de l’énergie canadien. Elle s’adresse d’autant plus aux organisations souhaitant investir au Canada.

Finalement, la parole énergétique s’appuie sur l’expérience professionnelle et médiatique de Jean-François Thibault.

Jean-François Thibault, ing., M.Sc.

Jean-François Thibault est un ingénieur et auteur. Il fait carrière dans l’industrie et commente l’actualité du secteur énergétique canadien. À cet effet, il tient une chronique radio mensuelle et publie régulièrement des articles portant sur les domaines de l’énergie et du génie.

De plus, Jean-François siège au conseil d’administration du site historique Marguerite-Bourgeoys, un musée et site archéologique dédié à la mémoire de Marguerite Bourgeoys, fondatrice et première éducatrice de Montréal. Il siège également au comité consultatif de Gallea, la plus grande galerie d’art en ligne au Canada. Enfin, il a précédemment siégé au conseil d’administration de Ressources et Énergie Squatex.

Finalement, Jean-François détient une Maîtrise ès sciences en gestion (M.Sc.) de HEC Montréal ainsi qu’un baccalauréat en génie électrique de l’École de technologie supérieure (ÉTS) dont il est également l’Ambassadeur Relève 2016.